Mundele Bénédicte une entrepreneure made in RDC

Mundele Bénédicte, une entrepreneuse de Kinshasa, incarne ce nouveau visage de l’entrepreneuriat agricole congolais. Portrait d’une Congolaise ingénieuse couronnée de succès.

énédicte Mundele KUVUNA, la fondatrice de « Surprise Tropicale »

énédicte Mundele KUVUNA, la fondatrice de « Surprise Tropicale »

L’air serein et coupe afro, large sourire et démarche élégante, Mundele Kuvuna Bénédicte a 23 ans. Elle est présidente et fondatrice de la start-up « Surprise tropicale » implantée à Kinshasa depuis 2012.

Une nouveauté qui soulage les consommateurs congolais. Le service rendu est innovant. Il consiste en la livraison à domicile –sur base des commandes en ligne des abonnés au site web- de produits alimentaires locaux tels que des fruits, des légumes, des jus naturels, des chips et depuis peu, des recettes congolaises, qui varient selon la demande de la clientèle. Grâce à des vélomoteurs, de courageux livreurs se déplacent de la « cité verte », située dans banlieue de la commune de Selembao, siège de Surprise Tropicale, vers les quatre coins de la ville. Le paiement se fait après la livraison. Le bonheur c’est que le consommateur n’a pas à se déplacer, évitant ainsi les embouteillages monstres de Kinshasa.

Un grand challenge 

Le but de son entreprise est aussi de réduire la faim et la malnutrition en RDC. Bénédicte souhaite ainsi accroître le rendement et les revenus des agriculteurs locaux par l’exploitation rationnelle des terres arables.

« les matières premières sont légion ici : la noix de coco, la banane plantain, la patate, le gingembre, les fruits de la passion, la papaye, l’ananas etc. Pourtant tout ce qu’on trouve dans les supermarchés est importé. Nos fruits et nos légumes récoltés ici sont transformés ailleurs, et des conservateurs y sont souvent ajoutés pour être réimportés à des prix majorés, ce qui pénalise les Congolais. Conséquence : beaucoup de congolais souffrent de malnutrition ! » raconte la jeune femme pour expliquer comment a démarré sa noble lutte.

Une passion

Diplômée au lycée « technique et professionnel Kimbondo » en hôtellerie, elle comprend à l’âge de 16 ans qu’une alimentation saine et suffisante est possible pour tous.

A l’âge de 7 ans, elle fait ses premiers pas dans le commerce en vendant des jus de fruits dans le restaurant de sa mère. Plus tard, elle décide de s’inscrire à la fondation Kuvuna de son père pour avoir accès à des formations spécialisées en entrepreneuriat puis obtient le privilège de décrocher un master en innovation alimentaire en Italie.

En 2015, elle devient membre du World Economic Forum, dans la cellule « Jeunesse Global Shapper », constituée de jeunes de 20 à 30 ans qui apportent du changement dans leur communauté.

La réussite

« Je me rappelle que j’avais besoin d’un montant de 150$ pour lancer Surprise tropicale, aujourd’hui notre chiffre d’affaire s’élève au-delà de 7.500$ » témoigne-t-elle alors qu’elle renseigne un client sur les possibilités de livraison à domicile via l’achat en ligne de produits frais empaquetés.

« Au début, l’obstacle majeur était de convaincre la clientèle dubitative de la qualité de nos produits. J’ai développé le goût du risque à l’époque. Notre business est attaché au besoin de notre communauté, nous essayons de trouver des solutions aux problèmes de notre clientèle avec une maîtrise professionnelle ».

Gagner et innover !

Quatre emplois directs ont été crées. Mais Bénedicte souhaite encore innover en travaillant avec des sociétés de télécommunication. Avec le développement de la téléphonie mobile, le marché offre un large potentiel. L’entrepreuneuse souhaite néanmoins garder le traditionnel procédé de vente en ligne pour s’étendre plus tard en Afrique.

« Résoudre les problèmes africains par les Africains c’est ma conviction  » lance la jeune femme. Bénédicte fait désormais parmi des 12 jeunes brillants entrepreneurs « d’Anzisha Prize » un programme de l’organisation Africa Leadership Academic et Master Card Foundation.

Publié précédemment sur Waza

Laisser un commentaire