Les jeunes femmes congolaises développent le goût du pouvoir pour changer, Ière partie

 

Un autre Congo est possible, davantage de justice.

Un autre Congo est possible, davantage de justice.

Du 29 au 31 Août, Kinshasa a accueilli le 1er Congrès Régional des jeunes femmes politiques. Sur le thème : « Je me lève, je donne une forme a cette Nation ; Monkuwa ya mboka, l’os, le socle, la fondation de la Nation en lingala ».

A l’initiative du consortium de promotion des Droits civils et politiques de la femme en RDC, une plate-forme d’organisation citoyenne de la société civile congolaise qui œuvre pour l’amélioration de la participation politique des jeunes femmes au travers des sessions de renforcement de capacités, et pour le respect de l’égalité des sexes à des hautes sphères décisionnelles pour besoin de justice sociale.

Composé du Congrès International Congolais CIC ASBL, de la Jeunesse pour une nouvelle société JNS ASBL, du Cadre de récupération, d’encadrement pour l’épanouissement intégral des jeunes CREEIG ASBL, de Avenir Citoyen Avec ASBL, de Femme Jeune, Elections et Justice FJEJ.

Le peuple mérite mieux, il nous faut donc une préparation idoine pour affronter la vie publique. Une petite victoire notée.

Son Excellence la Ministre Provinciale du Genre, famille et Enfant, Mme Therese Olenga a tenu personnellement à ouvrir officiellement les assises et a promis son soutien total à toutes celles qui décideront de servir sous le drapeau. Un privilège, un moment inoubliable et marquant un début de partenariat solide. 

87 jeunes femmes, dont l’âge est compris entre 18 et 35 ans se lancent avec détermination et courage dans l’art de gérer la cité. Le sacerdoce, l’apostolat de servir les autres, un métier noble car la récompense est divine.

Un atelier de renforcement des capacités animé par d’éminents professeurs d’université et experts locaux sur la question de l’émergence de la RD Congo.

Le recrutement s’est fait en ligne au travers d’un formulaire contenant les questions renseignant sur la motivation et la vision exprimées par les candidates pour affronter la vie publique. Sur les 26 provinces que comptent la RD Congo, 5 ont été représentées. Kinshasa, Equateur, Nord-Kivu, Kongo Central et Kwilu.

Pourquoi les femmes devraient-t-elle s’intéresser à la politique ?

Le malheur persiste en RD Congo. 56 ans après son accession à la souveraineté, le bien-être des congolais n’est pas totalement garanti.

Une souffrance indescriptible par manque de paix et de stabilité à l’est, près d’un million de déplacés internes, plusieurs vies supprimées, des violations graves des droits humains, une pauvreté innommable, 19 millions de personnes qui ne savent ni lire ni écrire, un système de santé sous perfusion avec un déficit de couverture médicale, un enclavement sans précédent avec une quasi inexistence de voies de transports modernes, un chômage des jeunes criant, 5% de la population active est employée ; le tableau est plus que sombre.

Il est de temps de changer de fusil d’épaule, donc les méthodes de gouvernance.

A suivre

Laisser un commentaire